/, Business/MAXENCE : EXPERIENCE ET POLYVALENCE !

MAXENCE : EXPERIENCE ET POLYVALENCE !

Reputé pour faire confiance aux nouveaux talents, SII Canada sait aussi construire son équipe autour de collègues d’une grande expérience et reconnus dans leur secteur. Et lorsque l’on parle d’expertise et d’expérience, il est difficile de ne pas citer Maxence. En effet, notre Avionics System Division Manager arrivé de France au Canada il y a plus de 15 ans, est non seulement un membre indispensable à notre équipe, mais aussi un professeur apprecié d’une des plus grandes écoles d’ingenieur au Canada ! Sans plus attendre, rencontrez Maxence …

  • Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Après des études d’ingénieur en France suivies de 4 années chez Thales, j’ai décidé d’immigrer au Canada en 2000. J’ai vendu SCADE (environnement de développement intégré ) et bâti son marché en Amérique du nord entre 2000 et 2010. Une très belle réalisation pleine de beaux souvenirs.  Par la suite, j’ai réalisé un MBA, un DESS en Comptabilité et une licence de Pilote de ligne. J’ai donc été Pilote de charter exécutif, notamment pour la première ministre du Québec. J’ai aussi été pilote d’essais et instructeur de vol, directeur d’un service de développement logiciel et enfin responsable des opérations Aériennes pour un organisme de recherche. C’est après toutes ces expériences enrichissantes que j’ai abouti chez SII. Je peux dire que c’est la seule entreprise qui, à ma connaissance,  me permette de décliner ma passion pour l’aéronautique dans toutes les disciplines que sont l’avionique, les essais en vol, l’instruction, le développement des affaires et le génie.

  • Comment es-tu rentré en tant que Professeur à l’ETS (École de technologie supérieure) ? Qu’enseignes tu et comment compiles-tu cette position avec ton emploi chez SII Canada ?

Je suis entré à l’ETS comme remplaçant sur deux cours de Maitrise: ‘’Ingénierie et principes des essais en vol (MGA856)’’ et ‘’Certification des systèmes embarqués d’aéronefs.(MGA855)’’ A force de faire des remplacements, je suis finalement devenu chargé de ces deux cours quand le titulaire a démissionné. Comme les évaluations de mes élèves sont plutôt bonnes, j’ai aussi été sollicité pour enseigner ‘’Introduction à l’aérospatiale (AER600)’’ et  ‘’systèmes embarqués et normes en aérospatiale (ELE641)’’. Concilier les deux exige des semaines de 50 à 60 heures et donc une grande discipline dans le timing de la journée mais j’ai une grande chance : SII et l’ETS ne sont distants que de 10 minutes de marche, ce qui simplifie beaucoup la conciliation. Cela dit, les synergie entre l’ETS et SII sont évidentes a plus d’un titre et SII me facilite beaucoup la vie à chaque fois que c’est possible.

  • En quoi consiste ton poste d’Avionics System Division Manager chez SII Canada ?

Mon rôle est d’assurer que la division Avionique et Systèmes rame dans le même sens que les autres. Dans mon domaine d’expertise, je participe au tri entre les opportunités qui n’en sont pas et les deals à ne pas manquer, j’anticipe les besoins du marché et les ‘’timings’’ associés, j’organise une équipe aux compétences techniques adaptées et évolutives et je garantis à nos vendeurs que nous répondrons présents pour livrer le service qu’il a vendu à notre client.

  • Peux-tu nous en dire un peu plus sur ta dernière certif (PMC ?)

Les américains sont très interventionnistes sur le marché de l’armement. Ils ont mis en place des règles très strictes quant à l’examen, la possession et le transfert des armes et de leurs composants. En tant qu’allié, le Canada s’est engagé à appliquer ces règles. Comme dans beaucoup de domaines au Canada, l’administration partage cette charge avec des citoyens volontaires et choisis. Mon rôle, en tant que représentant du gouvernement pour le programme des marchandises contrôlées (PMC) auprès de SII Canada est de m’assurer que certaines de ces règles soient respectées au sein de SII.

  • Comment trouves-tu la vie au Canada, et comment vois-tu ton futur ?

Je suis venu au Canada réaliser des rêves qui m’étaient inaccessibles en France. Canadien depuis plusieurs années, je suis très reconnaissant envers ce pays d’avoir rendu possible ce qui me faisait rêver. Après 18 ans de présence, enseigner est maintenant une façon pour moi de remercier le Canada pour ce qu’il m’a apporté : la prospérité dans le secteur qui me passionne.

L’avenir ? Même si je me suis rendu là où je voulais aller, jamais je n’aurai cru que ce soit possible. Alors je vis pleinement chaque instant parce que le temps passe vraiment trop vite !

2018-02-09T12:03:59+00:00 février 9th, 2018|Accueil, Business|0 Comments

About the Author: